Quelques leçons pour les enfants kamites

Quelques leçons pour les enfants kamites

Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste de la raison intuitive, ni un surdoué de la raison raisonnante pour savoir que la Renaissance Kamite est impossible sans la réhabilitation de la Pensée Kamite, c’est-à-dire la Vision du Monde Kamite, c’est-à-dire l’Authentique Tradition kamite.

Car, cette tradition est l’école, par excellence, de la formation de l’individu tant au plan moral, intellectuel, culturel que spirituel.

Nous devons donc nous donner pour mission, par nos actes, nos paroles, nos pensées quotidiennement exprimés de contribuer à la dynamique de la Tradition, en faisant découvrir ses enseignements à nos enfants.

  • le caractère androgyne de la Mère-Père Primordiale, (c’est-à-dire le Dieu des sociétés patrilinéaires phallocrates); donc l’harmonie des opposés complémentaires que sont la femme et son compagnon des millions d’années

  • le respect de la femme par l’homme car absence de droit d’aînesse,

  • voir en toute femme sa propre mère, même en une fillette car elle deviendra mère

  • la conscience de la réincarnation dans son dernier sexe ou dans le sexe opposé

  • l’éternité de la vie ; car la Mère-Père Primordiale est à la fois parcelle et totalité de toutes les parcelles émanées d’elle-même.

  • Ces parcelles sont aussi éternelles qu’elle-même

  • Il y a auto-jugement par chaque défunte ou chaque défunt

  • Si le dernier auto- jugement correspond au bouclage du cycle des réincarnations,

          C’est le Retour Fusionnel en la Mère-Père Primordiale

  • Si le dernier auto- jugement correspond à la rupture du cycle des réincarnations,

          C’est la seconde mort : c’est-à-dire mort sur le plan physique et perte du statut d’ancêtre méritant dont impossibilité de se réincarner.

  • Tels que présentés par les religions dites révélées, le jugement dernier, le paradis, et l’enfer, étaient des enseignements destinés aux enfants par nos Vénérables Ancêtres

  • la prise de conscience que ces notions : Jugement dernier, Paradis, Enfer ont été élaborées par les Ancêtres Kamites alors que les races juive et arabe n’étaient pas encore nées,

  • le caractère sacré de l’écologie,

  • le respect de son environnement, donc respect de la propreté des lieux publics et privés,

  • le caractère sacré de la parole, particulièrement de la parole donnée, car : « la parole est comme l’eau versée, elle ne se ramasse pas »,

  • le respect de l’âge ; donc des aînés « la distance qui sépare les deux âges ne peut être parcouru),

  • le respect particulier aux personnes âgées : « on leur cède spontanément la place dans les lieux publics, les transports en communs »,

  • le respect de l’autre qu’il ou qu’elle soit civil(e), ou porteur (se) d’uniforme,

  • la solidarité oblative, particulièrement pour sa communauté,

  • l’émulation dans le respect des commandements de la Maât c’est-à-dire chercher à être le meilleur sinon parmi les meilleurs, toujours, dans tout ce que l’on fait, mais dans l’honnêteté,

  • l’humilité, au sortir d’actions ou de pensées de grandeur,

  • le pardon, devant l’erreur involontaire,

  • la patience, en toute chose,

  • le rejet intégral de la résignation et du fatalisme,

  • la discrétion, particulièrement avec l’étranger,

  • l’exigence d’une conduite sans reproche dans une maison étrangère,

  • le courage de reconnaître ses erreurs, ses torts,

  • le contrôle de soi, la maîtrise de ses émotions, de ses sentiments, de ses douleurs,

  • la conscience d’être surveillé par les ancêtres ; donc sanctions ou récompenses à venir,

  • la conscience que l’image donnée de soi-même devient celle de la famille, du quartier, du village, du pays, de toute la race,

  • l’inviolabilité des biens d’autrui,

  • etc.

Doumbi Fakoly

Président de 3RNA-Maaya

Vendredi 09 Août 2019

 

Version PDF téléchargeable et/ou consultable ici: Quelques leçons pour les enfants kamites

 

Leave a Reply